• qu'est ce qui pousse ces femmes ?

    Hier soir, j'étais fatiguée pourtant, peu de temps avant de dormir, j'ai été captée par une émission retraçant des histoires de femmes libres et d'hommes emprisonnés pour des périodes de 20 ans environ parfois époux, père ou fils.

    Des femmes qui ont fait plus qu'accepter la situation de leurs hommes, de leur fils.

    Elles ont du pardonner ce qui  a mener ces hommes à ces peines de prison. Elles ont décidé d'après leur propos en quelques heures d'accepter la situation et de continuer à aimer leurs hommes qu'ils soient époux ou fils. À aimer sans condition, à rester présente auprès d'eux pendant ses 20 ans. Certaines se sont même marié en prison, d'autres ont décidé de faire des enfants.

    Chaque semaine certaine parcours des centaines de kilomètres pour rentrer dans leur rôle de  femme. Elle passe 3 h le samedi et le dimanche avec l'homme de leur vie, avec leurs enfants. Elles reprennent le linge sale, le lavent, le repassent et le parfument. Elles préparent quelques petits plats pour l'être aimé...

    Qu'est ce qui pousse ses femmes à cet amour inconditionnel ?

    Après l'émission, ma conclusion fut que j'ai vu dans ces femmes  plus d'amour , plus de joie, plus de bonheur que chez des femmes rencontrées aux fils du temps qui avaient tout pour être heureuse mais qui ne l'était pas car enfermé malgré elle dans le tourbillon de la vie qui s'était réduit à une vie sans vent, sans exaltation coté cœur, coté envie, coté plaisir, coté estime de soit .

    Sont-elles encore vivante dans leur vie de couple ?

    Je pense que certaines femmes acceptent d'être vide mais ces femmes qui ont leur homme en prison ont accepté de ne plus être libre mais rempli d’amour, de bonheur, de joie ... car leur homme n'avait que ça a leur donné.

    Ces quelques heures partagées sont très intenses  comme ne le seront peut être jamais pour des femmes qui sont libres mais emprisonnées dans leur foyer.

    Bref heureusement j'ai aussi rencontré des femmes et des hommes libres qui partagent une vie intense. Ces même personnes qui s'en doute finiront âgées les yeux dans les yeux, la main dans la main, en silence à toujours échanger l'amour qu'ils ont toujours partagé....


  • Commentaires

    1
    JP
    Lundi 28 Juin 2010 à 18:38
    oui en effet drole de vie, droles de couples, mais ces femmes ont choisi de faire vivre leur amour , leur couple meme si une barriere les separent.
    Elles se sont données je pense un but, la date qu'elles attendent c'est la liberation mais chaque visite leur permet de tenir, de se dire que le lien existe.
    Ce sont vraiment des femmes courageuses mais sans leur presence celui qui se trouve derriere les barreaux pere, mari ou fils serait bien malheureux.
    D'autres couples tu dis finissent main dans la main en étant vieux, on en voit encore, est ce qu'il y en aura encore dans notre futur?
    2
    aquapastel Profil de aquapastel
    Lundi 28 Juin 2010 à 19:23
    j'y crois JP qu'il y en aura encore et toujours de ses couples

    ne plus y croire pour moi c'est accepter de mourir petit à petit car souvent se sont des couples qui ont traversé beaucoup d'épreuves et qui sont resté lié malgrés les tempetes
    et comme c'est un monde de plus en plus dur ça existera toujours et encore
    faut juste admettre que cet autre n'est pas facile a trouver, que cet autres n'est pas celui avec qui ont vit forcément mais qu'ils existent
    parfois on vibre pour quelqu'un mais est ce vraiment de l'amour
    on oublie parfois certaines sensation 1000 fois plus forte qu'on a pu éprouvé pour d'autres voire autre chose mais l'être humains est ainsi fait , il accepte parfois des choses qu'il interprete comme de l'amour par peur d'etre seul
    par peur de ne pas trouvé celle ou celui
    or admettre qu'on s'est trompé c'est tout aussi difficile et essayer de changer ne se ferra pas sans casse, sans decevoir , sans risque ....
    gros bisous JP et merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :