• les ecoles du desert etape 6 et 7


    Désinstallation des tentes, au levé du soleil,  Ils sont tous devenus de vrai expert . La  veille,ils ont même monté leurs tentes dans le noir ( suite à panne du générateur)  dans la joie , la bonne humeur et les fourires...
    J'aurais aimé voir ça
    Départ du bivouac, à travers une végétation trés dense. D'aprés nos aventurier, ce fut splendide tout au long de cette route
    <o:p>A</o:p><o:p></o:p><o:p></o:p><o:p></o:p>u  menu des festivités de cette demi-journée encore placée sous le signe de la musique : la danse. Par petits groupes, nous avons découvert les subtilités des danses africaines : les pas, les mouvements des hanches… Il y a encore pas mal de travail à faire pour rivaliser avec les jeunes Burkinabé, notamment ceux de l’Ecole de Banlo, futures stars de la danse au Pays des Hommes Intègres !
    la traditionnelle dotation, mais ils étaient venus les mains bien chargées… Derrière l’école, il y a un petit jardin scolaire… les instits ont désormais des semences pour alimenter un peu la cantine. Ils ont aussi un grillage pour protéger les futures plantations des animaux gourmands !
    Journée exceptionnel pour une classe de cp qui ne possédait que trés peu de chose pour l'accés des enfants au savoir, à la connaissance qui pour moi ( à part les besoins fondamentaux pour vivre, est un des plus beau cadeau en ce monde....... Chose qui nous semble si normal  chez nous même si  trop d'enfants ignorent la chance qu'ils ont de pouvoir étudier...
    Dans la cour de l’école, les parents d’élèves ont construit jadis une petite classe pour les  CP. Ils son t 78 à s’entasser dans ce minuscule local sans bancs ni tables. Le Moyen Age ! Et bien ce soir, ils ont des bureaux neufs… le jeune Directeur en est resté muet de bonheur !
    Le repas c'est pris dans la cour de l'école devant les yeux écarquillé des enfants Burkinabé.
    En effet , à l'endroit du bivouac du midi , il y a eu un incendie , plus de peur que de mal.
    tout est vite rentré dans l'ordre et ils ont pu reprendre la route.

    Enfin ils ont pu dépenser leur argent de poche dans un marché locale.
    Savez vous que le marchandage est une coutume locale, c'est presqu'une obligation car si les acheteurs ne marchandent pas c'est considéré comme une offense.
    De même quand on s'interresse à un objet , il faut l'acheter , ne pas l'acheter est un affront.
    Apparemment  nos aventuriers ont trouvé leur bonheur ! gare au surpoid des bagages au retour ( limité à 14 kg en tout)
    Sorti du marché dans un pays ou les cadeaux ne se refusent jamais
    sur le toit du 4/4
    ptdrrrrrrrrr

    Ce soir ils sont  au village de Bon. La fête n’a lieu que demain mais déjà ce soir la population était sur le bord de la piste pour nous accueillir. La journée s’annonce chaude !

    Coucher de soleil sur une concession.

     
    A demain, pour les photos de la dernière étape avant le retour...
     
     
    Out of Africa... le rêve est devenu réalité!!
     

  • Commentaires

    1
    Lo
    Mercredi 3 Mars 2010 à 22:12
    Génial quelle belle aventure que de souvenirs pour elle et d'émotions pour toi =)
    Bisous à tous =)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :